TRANSFERT DE CONNAISSANCES

Knowledge TransferLe groupe de Transfert de connaissances du CERN met en contact des experts dans les domaines scientifiques, technologiques et industriels afin de créer des opportunités pour transférer la technologie du CERN et son savoir-faire. 

Le groupe KT organise des forums KT avec des représentants de tous les États membres du CERN, y compris les délégués belges de KT.

Le but final est d'accélérer l'innovation et de maximiser l'impact positif global du CERN sur la société, en promouvant et en transférant le capital technologique et humain développé au CERN. Vous trouverez de nombreux exemples (en anglais) sur les pages (en anglais) the technologies that change your lifes et success stories.

 

'Success story' belge dans le domaine de transfert de connaissances au CERN

Un physicien belge du CERN, Serge Mathot, est impliqué dans un important projet de transfert de connaissances. Il dirige le développement d'un accélérateur quadripôle radiofréquence (RFQ) transportable qui sera introduit dans les musées ou les centres de restauration pour analyser les beaux-arts et les objets culturels. Les premières analyses du projet MACHINA (accélérateur mobile pour le patrimoine culturel, analyse non destructive in situ), comme il est nommé, sont prévues pour fin 2020.


Le RFQ développé pour une utilisation dans MACHINA est de 1 mètre de longueur, mais d'autres versions sont utilisées ailleurs dans la société. Tout d'abord, une version de 2 mètres de long est utilisée comme première structure accélératrice pour un LINAC (accélérateur linéaire) développé pour la thérapie par hadrons, une technique innovante pour lutter contre le cancer. Deuxièmement, la RFQ aura un usage pédagogique; Le CERN va l'utiliser dans un futur centre d'enseignement et d'exposition appelé Science Gateway. Pour la première fois au monde, le public pourra s'approcher d'un accélérateur et voir des faisceaux de protons en direct se déplacer de plusieurs centimètres dans l'air.

Machina
Projet MACHINA